Tous responsables ?

  • Par
  • Le 04/03/2020

Je me rappelle du jours de mes 18 ans.

 

Je me rappelle m'être dis : "Aujourd'hui, c'est le début du reste de ta vie, plus droit à l'erreur, en tout cas, si je merde, j'assume". 

 

J'ai eu un gros pincement au coeur aussi. La fin d'une époque, la fin d'une certaine liberté ou, en tout cas, la fin d'une certaine inconscience . 

J'ai eu la même chose, puissance 10, lorsque, à la maternité, j'ai tenu pour la première fois ma fille dans les bras. 

Et pour le bonsaï me direz vous ?

Et bien, lorsque, sur le forum de débutant où je suis, et suite à de nombreux messages, j'ai atteins un stade " " "respectable" " ", j'ai eu un message en privé d'un Monsieur qui était à l'époque mon Président de Club, (il a une chaîne Youtube maintenant...) me faisant comprendre que mes  messages se devaient, maintenant, être "parfaits".

Jusqu'à ce message, j'étais un peu en mode "on fait ça qu'on veut" et puis boum, "t'es dans le grand bain".

Il m'a fallut m'instruire, un peu plus, lire, toujours, croiser les données, les confronter, intégrer et faire mon expérience. 

Et surtout dire que je ne savais pas quand je ne savais pas. 

Et comme à chaque fois, plus on essaye de s'instruire et plus on comprend qu'on ne connait pas grand chose...

 

Depuis, j'ai vu passer de tout, il a fallut se confronter à tellement de choses sur ce média. Et la responsabilité de tous n'est pas toujours d'actualité. 

Sur mon blog (à moi que j'ai), encore plus, je tente d'être le plus "parfait", notant mes erreurs, les assumant, corrigeant sans les occulter, sans les renier...

Des 37 000 pages lues par vous, chers lecteurs, je me dis que j'ai forcément, aussi une certaine influence, même modeste, sur l'avenir de vos arbres. 

La responsabilité de nos propos et parfois la crédibilité des personnes ?

Extrait du Forum EDG, Bruno du Rhône  le 23/07/2019 : " L'impact des propos tenus sur ce media, sur des individus mal informée et/ou naïfs  est bien plus important que l'on peut l'imaginer, je pense (...) que toute personne (de bonne foie) ayant une audience importante (et donc une influence) devrait prendre d'infinis précautions avant de diffuser une information pour ne pas participer au flux de fake news, fausses croyances et pseudosciences qui fleurissent à tout va sur la toile. 

Woody, sur le même forum, le même jours, même sujet :  ça me fait penser au cousin bourré qui commence à déconner et dire n'importe quoi en fin de mariage. Bon, tout le monde est très embarrassé, mais comme il est sympa et qu'on risque de le recroiser à une expo, ben on ne dit rien, on préfère regarder ailleurs. 


Ce serait finalement la meilleure excuse..."

 

 

Fin de citation.

J'ai, bien sûr, adoré ces phrases et c'est après les avoir contacté (ou tenté) que je me suis permis de les citer.  

 

Quand l'info est fausse, par méconnaissance, c'est dommage mais quand pour retomber sur leurs pattes, certains n'hésitent pas à donner une version tronquée volontairement, et là, c'est grave. 

Nos propos sont pour la plupart complètement dilué  dans un flux constant (je ne parle même pas de Facebook)  mais... Mais parfois l'info reste et reprise... Et devient parole d'évangile. 

Sur EDG, pour l'exemple, plus de 10 ans après sa mort, il n'est pas rare de relire des messages de Michel Sacal. (Bons messages, du reste, pour ceux que j'ai pu lire).

Faire évoluer les connaissances également... Il n'est pas rare qu'on nous ressorte des infos des bouquins hors d'âge... 

Souvenons nous du Naka, souvenons nous que Naka, Grand homme du bonsaï s'il en est, à l'époque, conseille de cultiver des jeunes plants dans des boites de conserves, que les formes assez "libres" de l'époque sont ou seraient jugées très "spéciales", j'oublie les bouquins où le substrat est constitué de terre de jardin ? Non, j'y pense aussi...

 Donc des bouquins hors d'âge, on peut parfois en sortir des infos plus que périmées. 

  

 Donc il faut comprendre la base, l'assimiler, d'où l'importance de bonnes données pour que (tous) les gens puissent comprendre.

Perso, ça ne m'a jamais dérangé d'avoir tord, surtout quand j'ai tord. Je dois même avouer que c'est dans ces moments que j'ai appris le plus.
 


Crédible et responsable... Ou responsable et crédible. Vous vous ferez une idée. 

 

bonsaï

×