Shishi odoshi

Alors on veut la totale, bonsaï et un jardin Japonais ? Voici l'objet simple qui fait forcément Japonais, que vous allez adorer faire et que vos voisins vont vite détester. 

C'est d'une facilité déconcertante et ça ne prend pas très longtemps et très peu de matériel également.

D'abord, et c'est le plus dur, trouver un bambou de grosse section.
Pour que votre shishi odoshi dure un peu dans le temps, il faut que vous ayez la base du bambou, au plus près des racines.




Les jonctions sont plus courtes et bien plus épaisses comme on le devine sur cette première photo.

Dans la portion coupée, il y a la partie qui fera marteau (qui frappera ) et celle qui va recevoir l'eau.
Si vous avez suivi, la base la plus épaisse, sera donc celle qui est le marteau et celle plus longue servira pour recevoir l'eau.


Dans un premier temps, retirer la partie qui va recevoir l'eau, ici, simplement avec une meuleuse et un disque ziconium à gros grains.


Ce bec doit être large pour recevoir l'eau qui va tomber dedans et ne pas retenir l'eau lorsque bambou se videra.




Ensuite, il faut trouver le point d'équilibre du bambou. Juste en le maintenant entre deux doigts, on trouve vite l'endroit où le bambou chavire d'un côté ou de l'autre.
Quand on a trouvé ce point, un coup de perceuse qui passe à travers. Ici le diamètre du forêt bois est de 8.




On reprend le reste du bambou et on s'occupe des pieds. Le mieux est de prendre des sections de diamètres identiques et couper au dessus des nœuds.
Avec le même forêt et on peut faire juste un trou (dans mon exemple, il est inutile de percer de part en part).



Ensuite, un simple tige de fer que l'on peut déjà tordre à un bout.


Un montage à blanc, permet de savoir où je dois couper pour courber.


Une fois coupé, je redresse pour passer dans le bambou "qui bascule" puis refait une courbe et passe dans le second pied.

C'est presque finit.

On reprend un bout de bambou, avec ses cloisons et on fait un trou de chaque côté, c'est cette partie qui fera du bruit, c'est une caisse de résonance.



On se met en situation, le bambou qui "fait le bruit" devrait être un peu plus loin, juste sous le bambou "marteau" .

De la même manière on peut mettre (ou faire) les trous de la caisse de résonance avec un trou qui servira de trou de drainage (eau de pluie ferait pourrir ce bambou plus rapidement).


De mon point de vue, il n'est pas utile de faire un béton aux pieds de votre fontaine, en calant avec des pierres, c'est largement suffisant.

Le bambou, le bois également, pourrissent bien plus vite lorsqu'ils sont enfermés dans du béton et encore plus si le béton est aussi sous le bambou.





Je préviens que ce genre de fontaine, qui traditionnellement, est mis proche d'une rivière, frappe H24, donc tout le temps (en fonction du remplissage et vidange), quand vous le voulez et surtout quand vous ne le voulez pas et que c'est très vite entêtant... Et peut être très gênant pour vos voisins et vous même.

Alors, ferez vous cette fontaine ?

Traditionnellement également, l'eau ne tombe pas sur le sol, elle tombe dans un récipient.

Ajouter un commentaire

 
×