Créer un site internet

La force s'incline devant la pensée

Concrésions ramassées à quelques années d'intervale et à quelques kilomètres de distance. 

 

Mai 2017

L'expo du club approche et les arbres que j'ai proposé sont acceptés. Leurs tablettes seront faîtes par une personne du club. Pour un des arbres (Odon) je vais y mettre une pierre.

 


 


Une concrétion aux allures d'une personne assise avec une tasse devant. Le bois, c'est du prunier, j'en avais scier un peu. LE scieur m'a d'ailleurs dit merci car à 2 ans de la retraite, il n'en avait jamais fait... Bon, il m'a quand même fait payer, faut pas déconner non plus.

 

Premier essai de mise en place

 

 

 

Ensuite avant de faire les pieds (?) 
 

 


 


Et puis là, comme un gros doute. Faire des pieds ? D'abord, cette pierre elle avait un pied avant et puis mon idée c'était de lui mettre les pieds dans le vide, un peu comme si ce personnage était assis sur un rocher 
Alors, ce n'est pas l'habitude mais je vais faire autrement, disons façon la sirène du port de Copenhague ... 





 

La teinter ? Du coup, vu que j'utilise du prunier et avec un vieux disque au zirconium, le bois prend vite un bel aspect, le bois est comme brulé, noirci, teinté au disque en somme. 

L'autre, daïza pas commun non plus, mais j'en ai vu sur un bouquin (qishi shoucang rumen baike)

 

 

 

 Pour l'anecdote, je les ai mises sur une étagère avec le sage qui prend son thé en haut et le samouraï qui s'incline sur l'étagère du bas (la force qui s'incline devant la pensée... ).

 

Ajouter un commentaire