ça va dans le bon sens ?

 

Le bonsaï c'est plein de choses. 
Plein de choses dont 99% de bons sens, comprenant de l'observation de la nature.
 
 
Une des parties intéressantes du bonsaï c'est de pouvoir montrer son travail, la somme de toutes ces longues années au côté de nos chers arbres.
 
Dans le cadre d'une exposition, nos arbres seront sortis de leurs étagères de cultures, leurs pots de cultures remisés depuis quelques années, un joli pot de rigueur (la jolie paire de souliers), les ligatures retirées et plus de traces de tous ces moments pas "simples" pour nos protégés, une belle tablette, une belle fleur qui l'accompagne...
 
J'ai toujours l'impression de dépeindre le jours où ma fille se rendra (peut être)  à la Mairie. 
Les meilleures boutiques de robes de mariée à Marseille et ses environs !
 
De ces jours difficiles où elle a dû apprendre,  ou bien quand elle portait un appareil dentaire qui l'a fait souffrir durant 5 longues années, qu'elle devra prendre sa plus belle tenue pour se présenter au Monde sous son plus beau profil... 

 

L'expo, c'est ça, c'est le jours où tout doit être parfait. 

 

Pour que tout soit parfait ce jours, il faut travailler avant. 

 

Introduction un peu longue, mais ces images vous feront peut être comprendre quelques petites choses...

 

Un bonsaï a un sens.
Pour les Japonais, de ce qu'on m'en a dit, le respect est une valeur importante. Donc, notre arbre marque le respect en inclinant légèrement sa tête vers l'observateur.
 
Salut japonais
 
 
 
L'homme (ici l'arbre) est franc, il ne part pas dans une direction pour aller dans une autre. 
La direction qu'il prend au début sera celle de la fin. 
Si le nébari montre la gauche,  la direction de la tête montrera la gauche(courant chez les Japonais, c'est leurs sens de lecture). 

 

Comme "ma" Mariée, quand elle rentre dans l'église, il y a de la place devant elle. C'est ce vide devant elle qui est important.

 

Dans son pot, notre arbre indique aussi la direction grâce au vide plus important du côté où il va. 
Je laisse là la Mariée et passe à d'autres images.

 

Le bonsaï peut aussi être un guerrier, un être avec des cicatrices, c'est le cas de nombreux conifères. 
Dans le cas des blessures, la norme est d'avoir les cicatrices qui protègent le vivant. Pour imager ça, "je laisse mes mauvais souvenirs de côtés, je regarde vers l'avenir". Donc les cicatrices ne sont pas vers le côté où regarde l'arbre. 
Le bonsaï accueille, aussi.
 
Le bonsaï a "des bras". Ce sont les deux, parfois la troisième branche, qui servent de bras. 
Le rôle de ces deux branches est, encore une fois, d'indiquer la direction. 
Dans le meilleure des cas, il faudrait que la branche la plus basse indique la direction . 
Il arrive fréquemment que la seconde branche soit la branche indicatrice, dans ce cas, la première (notée fausse première branche) sera plus courte    
   
L'implantation dans le pot, c'est un peu tout ça : 
Légèrement en retrait dans le pot,
La tête légèrement vers l'observateur,
De la place vers où je vais aller. 

 

 

 
Avec des photos, vous comprendriez mieux, nan 

 Là, j'ai mis un arbre (primé) qui est dans "notre" sens de lecture. Vous voyez bien que l'arbre va sur la droite. Il y a donc un espace libre important dans le pot sur la droite, une première branche indicatrice bien marquée sur la droite et la tête qui part franchement à droite.

Sens de lecture Japonais. L'arbre part franchement à gauche, donc espace libre à gauche, la branche indicatrice est à gauche, la tête aussi. Bon, vous allez me dire qu'il y a une grosse branche sur la droite. Oui, vous avez raison. Elle est tout de même moins grande, non ?  Et puis on est sur un feuillu.
 
La, cet exemple c'est pour la partie morte qui protège le vivant, la logique noté plus haut est respectée.
Une espèce déroge à cette habitude, c'est le junipérus.
Les junipérus, travaillés en bonsaï ont la plupart du temps deux shari, qui tournent autour du tronc. Donc on peut très bien avoir un shari très prononcé du côté où l'arbre va. 
 
Pour l'avoir constaté dans la nature, c'est tout à fait courant sur les junips. Idem, les junipérus ne font pas de nébari importants, donc l'implantation du racinaire est moins "critiquable". 
 
 
 
Oui, elle est bien belle ma démonstration mais les arbres qui sont de styles "statiques" ?
Genre les grands droits formels, les balais ? 

 

Tous auront un sens. L'implantation peut être un peu plus au milieu, dans ce cas, ce sera la première branche qui donnera l'indication ou bien la silhouette générale de l'arbre.

 

Dans le cas d'un groupe ? 
 
Ben, c'est le Père. C'est le Padre qui dit "ont va par là, la famille, et pas la peine de traîner en chemin". Oui, en plus d'être un poil macho, le Japonais traditionaliste est autoritaire.   Genre double tronc, ci après :

 

Le sens de l'arbre est important car en exposition, il y aura un "accompagnant". 

 

L'accompagnant sera en général une plante, shitakusa, simple et discrète, belle mais ne devant pas attirer le regard plus que l'arbre > Les demoiselles d'honneur ont de jolies robes mais moins belle que celle de la Mariée ;)  L'accompagnant regardera en direction de l'arbre.  

 

Il est encore fréquent de voir des présentations d'arbres où cette logique n'est pas de mise. Et ceci à tous les niveaux, c'est parfois assez déroutant. ça donne juste l'impression que la Mariée va quitter la cérémonie...

Ajouter un commentaire

 
×