Créer un site internet

Le dernier des charmes

En 2016, je quitte momentanément mon poste pour me lancer dans autre chose.

Avant de partir, je récolterais beaucoup de façon à pouvoir m'occuper durant cette nouvelle période où je dois avoir un peu plus de temps pour moi...

hihihi...

Du temps, durant cette parenthèse de 2 ans, je n'en ai pas eu, en tout cas pas pour moi, et encore moins pour mes arbres. 

 

En 2020, je suis revenu à mon ancien travail depuis plus d'un an (...) , et reprend certains arbres là où je les avaient laissés en 2016. 

 

Ce charme, à l'image de mon Ultime aubépine ( L' Ultime )  , devrait être mon dernier charme. Je l'ai prélevé pour les mêmes raison que l'Ultime, son Uri miki, trou à la base du tronc. 

 

Je l'ai laissé en pleine terre durant 4 hivers et pour moi, c'était un pari. Pari de ce dire que le trou ,aidé par la pousse apicale, n'allait pas se refermer. 

Et ben,non. Pas refermé. Pousse forte de l'apical, ça oui, de nouveaux départs, sur le tronc, à la base et également une branche qui c'est senti pousser des ailes. 

 

Février 2020. Sortie au tracteur et nettoyage à l'eau, contrairement à mon habitude. 

 

Passé en pot de culture plastique (trop grand) substrat pumice "sale". J'ai utilisé de la pumice juste tamisé ayant servit pour mon gros if. Il reste des particules (grosses) d'argile et / ou de la terre argileuse. 

 

Ce qu'on ne voit pas sur cette photo c'est la puissance du nébari. Il faut attendre également la reprise, voire  1 an après pour que je commence à ligaturer certaines branches.

 

Pfffff, 1 an... Jamais de la vie !

Avril 2020, ben, oui, pas longtemps aprés, bing, voilà comment ça pousse :

Alors, au programme des réjouissances :

- Mise en place de la première branche, et puis des toutes les autres aussi, sélection de la tête, puisque j'avais laissé deux choix possible, j'ai gardé la plus dynamique,

- Mise en place de la branche qui fait office de (faux) fils. Retirer cette branche et nous avons un défaut de conicité. Sélection des feuilles pour ne garder que les branches "rentables" pour l'arbre, celle qui prennent la lumière et qui ne gêne pas celles d'en dessous.

- Un gros hauban sur une grosse branche arrière (je n'ai pas voulu la couper, mais suivant si un bourgeon se trouve bien placé...).

 

 

  En mai 2021,

je sors les ciseaux

J'ai redescendu la tête en espérant qu'un bourgeon ne sorte en lieu et place d'un vieux bourgeon....

 

Détail de la base :

Fin juin 2021, un petit coup de ciseaux.

Vivement l'année prochaine, que je rempote dans un pot plus convenable.

 

Et pour la différence de feuillage ? Ben, je n'en sais rien. Pourquoi la branche basse à cette jolie couleur rougeatre ? Pfff, je ne sais vraiment pas. Certaines jeunes feuilles avaient un peu la même teine, mais en bas c'est certaines feuilles qui sont vertes, à n'y rien comprendre....

 

Mars 2022

Alors, j'ai peut être une explication pour la différence de couleur. Mais, histoire de vous faire piaffer, je vous le dirais après.

 

Le voici avant :

 

Alors, pour mettre fin à votre impatience, l'allure générale de la première branche (celle de couleur différence) attire t elle votre oeil ?

La quasi totalité des bourgeons ont grillé sur cette branche > > Pourquoi ? Est ce la phytosociologie avec cette Saxyfrage qui l'aurait pertubé ?  Pour être tranquille, je vire ces belles plantes direction les pots "plantes d'accompagnement".

Pour le reste, sélection.

Grosse sélection sur le petit'arbre sur le dos du gros. Et forcément sur l'ensemble de l'arbre, j'ai laissé presque tous sur la branche de "couleur différente", mais il y aura beaucoup de coupe à faire quand l'arbre aura finit de faire son retrait de sève. 

Je vais encore attendre pour un rempotage en pot intermédiaire... 

 

 

 

.

 

Ajouter un commentaire