L'arbre de mon pote

Voilà un titre de sujet dont Nessi et moi avions discuté,  1 an auparavant soit en 2016. 

L'idée était simple : 
-Un de mes arbres me semblait "bouché", pas de piste...
-Un des arbres de Nessi lui semblait "bouché"... 

Echangeons et laissons carte blanche à l'autre. 

Nessi a donc choisi une grande aubépine qui se morfondait dans la pépi hors sol et me donna un très beau charme en échange que je plaçais immédiatement dans la pépi hors sol... La suite, vous la connaissez, la mort de la quasi totalité des arbres de la pépinière hors sol suite à l'oubli d'une autre personne, "gardien" durant nos vacances... 

Sujet tombé à l'eau, si j'ose dire. 

En 2017, mon gardien, "tueur d'arbres" est donc venu me rendre service pour remonter mes ombrières... 

Voici son premier prélèvement, sorti il y a deux ans. Afin de garantir sa reprise il a suivi les conseils que j'ai pu lui donner. Mais le voici perdu et il me donne cette aubépine : 

 




 

Les premiers coups de sécateur ont été donné lors de sa sortie, puis, au printemps , il m'a demandé un peu d'aide. Choix de certaines branchouilles, laisser tiger et engraisser. Ensuite quelques haubans et ligatures...

-" Tu y feras gaffe aux ligatures, c'est du (trop) petit fil, ça va vite marquer :"
-" Oui, oui, t'inquiète pas !" 

Il engraisse "correctement" et l'arbre répond bien durant la première année. 

Il faut faire un choix, partir sur un projet. La tête (bien plus haute ) sera descendue, un tire sève laissé, raccourcir l'ensemble des autres branches...

Bref, maintenant, il est chez moi et qu'en faire... 

Photos de plus près, sans commentaires. 


==========

 

Le retournant dans tous les sens, je retrouve le semblant de projet que je lui avais proposé. 
De toute façon, je fais mes arbres un peu trop souvent pareil.

Sélection des branches : 




 


A ce stade, deux solutions, partir QUE sur de la jeune branche, celles qui feront les futures charpentières ou comme je le fais depuis quelques années, garder la première en bas, la plus grosse, pour donner du "caractère" à l'arbre puis de la jeune pour reformer l'arbre.

 
C'est un feuillus. Il est courant de former un feuillu qu'avec 5 branches principales, 5 charpentières, tout comme il est courant de former des conifères qu'avec une ou 3 branches... 

Bref, première mise en forme (en conservant les jeunes au cas où la grosse ne me pète dans les doigts.)

Ce qui avait été coupé pour refaire la tête forme un moignon plutôt moche. Il n'y a pas d'autres solutions que de faire du bois pour retrouver un semblant de cohérence. Il faut faire descendre ce bois mort pour un certain naturel.
Note : Sur une aubépine de cette taille là, même en pleine terre, ce genre de plaie ne se refermerait que sur une 15ène d'années, inutile d'y penser en pot. 




 


Lors du prélévement, j'ai souvenir d'une phrase : "Cette aubépine a deux hauteurs de racines"! 

Super ! Sauf que c'est mieux de choisir celle qui est plus près de la cime, snif...

 
Bref, grosse artillerie pour couper le tronc, croiser les doigts pour que les racines soient assez fortes pour faire redémarrer cette grosse Mémère, pot plastique, 3 vis à travers le pot pour qu'elle ne bouge pas, du drainant (pumice et graviers de route, (50-50%)) et du soleil...

 




 

La première branche à gauche sera descendue petit à petit, hauban cuivre, vis dans le tronc en bas, arrimer à une partie de branche sèche...

Un cierge à allumer quand même... Faudrait pas que je lui tue son arbre.

 

(Là, normalement, il faudrait un smiley clin d'oeil)  =]

 

Et incroyable mais vrai, après la dose que je lui ai mis, elle vit et débourre bien. Placée dans du graviers de route en plein soleil avec un bon arrosage tous les matins,  elle pète le feu...

 

A la suite de ça, fin mai. et à ma très grande surprise, l'arbre pousse énormément, me fais des feuilles super grandes et de belles branches. C'est donc résigné que je ressors les pinces, ciseaux et fils de ligatures pour refaire un peu de mise en forme. D'abord la preuve que la vigueur est là, avec pas mal de feuilles de cette taille là : 

Toutes les grosses feuilles seront retirées pour qu'elles ne fassent pas d'ombre à celles qui sont plus bas. Sauf celles qui sont sur les branches tout en bas, bien sur...
 

Voilà comment elle a poussé en quelques semaines, grâce à un l'engrais liquide fortement dilué.  :

  Et après pas mal de ligatures très lâches  

L'ancienne branche que j'avais positionné pour la tête était un peu trop fuyante. Une jeune branche plus sur l'avant sera sa remplaçante . L'ancienne tête est repositionnée en branche arrière soit plus de 90° de rotation. 

 

Les ligatures sont très faciles sur des branches très juvéniles. Pour l'anecdote, j'ai lu quelques temps après cette intervention que nous devions ligaturer que des branches aoutées... Quelle blague !

 

Celles qui ont un diamètre légèrement supérieur sont un poil plus cassantes et ne permettent pas forcément de faire des angles de 90 °. 

 

Mi mai 2017.

Trois semaines aprés cette intervention, l'arbre pousse toujours bien. L'ancienne cime que j'ai ligaturé et courbé à plus de 90° va bien. Curieusement, oui, elle va bien. La branche à sa base, l'écorce a légèrement craquelé, et j'avais réellement un peu peur, mais ça l'a fait. 

 

La tête que j'ai laissé tiger sort maintenant de l'ombrière, pousse bien... 

 

J'emporte cette aubépine lors d'une expo à Bruges (33) , en octobre, dans le but de la vendre afin d'en faire profiter mon tueur d'arbres (il vit avec de très modestes moyens...) Peu de personnes la regarde... Alors histoire de passer le temps, j'ôte les ligatures, taille un peu, surtout la tête et religature un peu. Si le lecteur est attentif, il aura noté dans d'autres sujets sur les aubépines que je ne taille pas durant l'automne ou l'hiver mais bon là, je me faisait vraiment trop chi_, pardon,je m'ennuyais trop ...

 

Mars 2018... Voici vers quoi je vais essayé d'aller : 

 

 

En 2019

Il reste encore un peu de boulot pour arriver au virtuel précedent, notament réduire la branche de gauche sur la photo et laisser pousser à droite.

 

Toujours dans le but de me séparer des arbres qui ne sont pas à moi, je souhaitais vendre cet arbre. Mis en ligne sur un site spécialisé, pas de touche, peut être parce que "pas d'envoi" ?  Et curieusement quelqu'un que j'apprécie et que j'ai rencontré sur Espace Bonsaï (forum Bonsaï). Olic888 est intéressé. 

Rendez vous est donné pour Albi pour nous voir en vrai et que cette aubépine soit encore l'arbre de mon pote

 

Durant l'expo, j'entedrais une voix derrière moi dire : " Monsieur Cédric G... Je suppose ?" Première rencontre en vrai avec Olic. Nous échangerons un peu plus sur le parking et cette aubépine prendra place sur le siège passager en direction d'une vallée lointaine. 

 

(les photos de l'expo d'Albi : http://kalima-ich.e-monsite.com/album-photos/albi-2019/  )

 

Et donc ? Et bien, depuis cette rencontre et échange, je vois cette aubépine prendre de l'allure, car le climat et la façon de la gérer lui va bien, et en tant qu'ancien détenteur de cet arbre, ben, ça fait plaisir.

Avec autorisation de son propiétaire, voici quelques photos de ces dernières années. .

En 2021, taille de "presque printemps".

 

Avril 2021

 

Et il faudrait commencer à réfléchir à un joli pot pour la prochaine étape. De mon point de vue, elle est issue de prélèvement, et le racinaire est encore un peu épais, c'est un arbre assez féminin à l'execption de la balaffre que l'on voit durant l'hiver, elle portera un jours des fruits, donc si je devais la chausser, je partirais vers un pot brut en forme de fleurs de lotus, virtuel...

  

 

 

Commentaires

  • olic888
    • 1. olic888 Le 19/05/2019
    Hé bien je confirme, elle reste l'arbre de ton pote, c'est juste le pote qui change.
    • kalima-ich
      • kalima-ichLe 05/06/2019
      ;D Très content qu'elle soit chez toi.

Ajouter un commentaire