Un grand droit (dans la gue_le)

Comment était cette aubépine avant ?

 

Avant quoi ? Ben, avant l’été 2016, tiens !!!

Oui, cette aubépine avait un autre avenir et puis elle a subit un grand stress hydrique et voilà que le haut meurt.

 

Printemps 2017, les bourgeons latents sortent au pied de cette aubépine. Radical pour radical, et pour essayer d’en faire quelque chose, je coupe la tête sèche  et constate que ce semblant de petit bout de tronc à tout de même un semblant de "bonne conicité", toute relative.

Le pot de chrysanthème en plastique a rendu l’âme, je pose donc le tout dans un pot de culture de grande taille (occasion) et surfaçage à l’aide de vieille pumice.  

 

Les branchouilles sont ligaturées "à la va vite" de façon assez lâche et voici qu'elle pousse bien, répondant à l'apport d'engrais et de fer. Bref au début du mois de mai 2017, il est déjà temps de reprendre tout ça avant que la seconde pousse du mois de juin n'arrive.

 

Voici quelques photos, avant après et un virtuel de ce que souhaiterais faire (on à toujours le droit (de rêver)). 

 



 ==========

 

Je me suis demandé si je devais garder la branche qui était tout en longueur, histoire de donner un peu de force, et puis, ben j'ai coupé au profit du bourgeon un peu faiblard à la base de cette fameuse branche. Les branches qui "forment" un début de casque MAIS, elles sont déjà trop épaisses pour ce projet. En 2018, elles seront coupées histoires de repartir sur du plus petit et aussi de faire grossir celles du bas.  

 

Tu parles, Charles... 

Avril 2018.

Si j'ai effectivement bien coupé une ou deux branches, ce n'est pas toutes celles que j'avais prévues et puis d'ailleurs ce ne n'est peut être pas si grave. 

Une légère taille au mois de Mars pour équilibrer un peu les masses vertes et donc la voici en avril : 

 

 

 

Je me rends compte que la photo ne rend pas forcément compte du début de conicité du tronc. Les tailles des branches ont laisées un trou sur la gauche, qui lui n'est pas visible sur la photo.

 

Pas visible non plus le dessus. Le crane est bien visible et il va me falloir de belles mêches bien longues pour tout combler... 

 

 

Ce que j'ai commencé à faire à la suite de cette photo.

 

Ceci par deux fois. Alors ce crâne chauve, au mois de juin a une belle moumoute ! 

 

    :)

 

Je me décide à la ramener au club, histoire de travailler un peu un truc (elle pousse toujours aussi fort, et les branches s'allongent ). 

Et là, boum dans ma tronche, j'apprends qu'elle ne fera pas partie des grands droits

La définition d'un grand droit est d'avoir une conicité quasi parfaite (et continue) du nébari au sommet. LA mienne ayant était méchamment sabrée ne pourra donc pas être appelée Grand droit mais fera partie des Balais... 

 

DONC je devrais changer le titre et dorénavant l'appeler :

 

Un COUP DE BALAI DANS LE GRAND DROIT ! 

 

ça fait un peu titre de film de série B des années 1980 ou pièce de théâtre .

 

En avril 2019, je trouve qu'elle se rapproche déjà un peu de mon virtuel ultra pyramidal, non ?

 

En hiver 2018, j'ai faillit la changer de pot. Je le ferais au printemps suivant. La tête me pose soucis aussi. Il faudrait qu'elle s'épaississe, et pour qu'elle s'épaississe, faut laisser pousser... Surement une branchouille arrière qui fera l'affaire ? 

 

Printemps 2019, ben non, pas changé de pot. Mais 2020, c'est sûr ! (?)

En mai 2019

 

 

C'est toujours la tête qui m'ennuie, donc, je rectifie, un peu de taille aussi : 

 

Donc, une petite branche mieux placée que celle qui était un peu trop longue, déjà. 

Suite à cette taille je la laisse pousser, comme d'hab'...

 

Février 2020,

fin de soirée, tout ça tout ça, et boum, erreur de débutant, concentré sur le fait que cette fois s'il était droit ce serait bien, mal mis dans on pot :

 

Au prochain rempotage, il sera (surement) à la bonne place...

 

Avant le prochain rempotage, il y a déjà la fin mars 2020.

De mes aubépines (et arbres en général) c'est cet arbre auquel j'ai retiré le plus de branches en ce mois de mars. Quand on regarde la photo précédente, on peut constater que la tête (ou le dernier tiers de l'arbre) est tout de même très chargé. Déjà trop chargé. Donc j'ai allégé la structure. Très peu de fil, que des ciseaux.

 

Et quelques jours après, en avril 2020, cette fois ci, encore remettre les mains dedans.  

 

 

Le gros du travail est de positionner correctement les branches, bien à plat, et encore plus que d'habitude, gérer les espaces. 

 

Reste à faire pousser à gauche (de la photo), mais ça devrait le faire...

 

Presque mars 2021.

Le gros du travail reste la taille ainsi que reprendre la tête avec un peu de ligatures pour poser les branches à plat.

 

Mi février 2022, trop tôt dans la saison, je sors les ciseaux.

Le gros du travail est de revenir dans l'arbre, sélection pour (dans ce cas) garder des branches à plat, puis refaire une branche de tête. Celle qui partait sur la droite avait pris vraiment beaucoup de volume. Elle est donc supprimée, et remplacée par une branche de diamètre plus faible, un bout de fil...

 

 

Ajouter un commentaire

 
×