Créer un site internet

Acer speudo-bonsaï

Pardon, Erable speudoplatanus...

 

Un des érables dont on lit souvent que la feuille ne se réduit pas... Et bien avec le temps, et un peu de pratique, si !

 

C'est un arbre prélevé en forêt du côté de Longeville sur Mer, en Vendée, chez  des copains.

Quand nous traversions la forêt,  planche sous le bras pour aller surfer, j'avais remarqué quelques rognes d'érables.

 

C'était il y a très longtemps, et très longtemps je ne pas su quoi en faire...

On l'aperçoit lui et un de ses frères dans cette vielle photo de 2002.2002 bonsai taillis 1

Mais si, en bas, dans les caisses en bois...

 

Faîtes un petit effort.

 

Vous voyez quand vous y mettez un peu du vôtre...

 

Bref, pendant quelques années, je l'ai percé de partout, tenté des incrustations, tenté des greffes par approche mais sans grande réussite .

 

 

Un jours (2004 ou 2007), je l'ai relevé et ma foi, j'ai dû crier un truc du genre "Allélouïa" ou rendre grâce au Seigneur des Bonsaïka car j'ai eu l'impression de comprendre un truc : La partie enterrée formait une certaine conicité, que j'ai amélioré à coup de pinces et n'ai gardé qu'un bourgeon pour former une branche-tronc.

 

Ce n'est peut être pas flagrant, vu que je n'ai pas de photo du début, mais là, il semble partir pour faire un arbre...

 

2010

 

Non, vous ne trouvez pas ? 

Z'êtes pas gentil... Il ne faut pas oublier qu'il est Vendéen à la base, hein, on part de loin...

(Comment entretenir une vilaine rivalité entre voisins avec juste une phrase...)

:)

 

 

Depuis j'essaye de refermer les plaies que j'ai fait par le passé, ça se patine gentiment, les cicatrices s'estompent, reste à faire une ramif un peu plus sympa.

 

Rempotage printemps 2015

Ce rescapé de tellement de choses, peut être pour cela que j''avais oublié depuis si longtemps de le rempoter :


====================

 

Si longtemps qu'il n'avait pas été rempoté ! O_o

Bref, 2019, suite à une mise en forme avec l'enseignant, faudrait voir à le passer dans un pot adéquat... Et c'est là que ça se gâte...

En regardant les photos, je comprends qu'il pousse quand même bien !

Il faudra jouer de la concave pour le faire rentrer dans ce pot...

 

Vraiment, en feuilles, il était quasi parfait. Vraiment. Petites feuilles, belles couleurs, automne parfait, superbe couleur jaune d'or... Bref, je touchais du bois l'aboutissement du travail de toutes ces années. Et puis...

 

Et puis, il  y a eu un coup de vent en automne 2019. N'ayant presque plus de feuilles, je n'ai pas pris la peine de le rentrer et ce fut une erreur. Il a fait voile et n'a pas apprécié l'attérissage.

Donc en février 2020, je n'ai plus que mes yeux pour pleurer. 

 

 

Et une pince concave pour repartir pour 15 ans de travail.  

 

 

Je lui laisse faire sa vie jusqu'en avril 2020. L'idée c'était de voir si quelques bourgeons très bien placés voudraient sortir comme par enchantement... Bon, des bourgeons, oui, il y en a eu mais de bien placés, vraiment bien placés, moins.

Donc, là encore, pas le choix, reprendre depuis le début. Un peu de fil, mettre la branche que je souhaite garder en place, puis couper tout ca que je ne garderais pas.

  Plus qu' à laisser pousser.

 

Mars 2021.

Je ne pense pas que le lecteur le voit franchement, mais il y a un petit départ de branche sur la droite, un grand sur la gauche et quelques petits à l'arrière. Ces derniers, ne sont pas visibles ou alors le lecteur à des pouvoirs insoupçonnés...

 Donc sélection pour retrouver le mouvement précedent.

 

Donc garder la branchouille de gauche, raccourcir celle de droite, un bourgeon que j'estime bien placé à l'arrière.

Donc 2021 > Engrais+ eau. 

 

 

Ajouter un commentaire