Le cancre

 

C'est un érable Négundo. Il a passé toute sa première vie dans la cours de l'école. 

Déjà, il n'était pas forcément à sa place, puisque les autres étaient des platanoïdes qui poussaient bien et lui, ben tout seul dans son coin, ne poussait pas fort, et puis avec son  feuillage bleuté... Différent quoi. Ce qui n'empêchait pas les enfants de lui péter des branches à coup de ballons de temps en temps. 

Quand la décision de tout changer a était prise, 2013, j'ai décidé de les faire passer à l'étape supérieure.

 

La vraie vie... depuis le temps qu'ils étaient à l'école.

 

Alors, les platanoïdes sont partis vivre dans ma haie et celui ci, histoire de se démarquer de ces petits camarades, lors de la sortie, a cassé à mi tronc.  

 

Je le passerais en gros pot de culture (fond de récupérateur d'eau de pluie, remplie de graviers de route). La première année, un ou deux bourgeons en haut de ce demi tronc et il y a un tout petit bourgeon qui pousse à la base. 

 

Pour le rattrapage, ça sera du rattrapage et je coupe encore plus bas ne laissant sa chance qu'au premier petit bourgeon. 

Chez moi, il n'est pas traité comme les autres, il est à l'écart, sous une gouttière.

 

C'est une espèce que l'on voit peu en bonsaï, et je me dis que s'il ne survit pas, je n'en ferais pas de cas, pas de temps à perdre avec un arbre dont je ne ferais rien. 

Les années passent... Et moi, à chaque fois que je passe devant, c'est un peu un regard dédaigneux. Je fais un peu de clip and grow, de l'engrais vraiment à minima...

Le tronc pourri, il n'y a plus qu'une grosse souche et ce départ maintes fois repris. 

En 2020, il faut prendre une décision, encore, alors "au boulot", mais la "marche va être haute". 

Sans aucun ménagement, je le travaille à l'excès, sélection du racinaire à la hâche, pas de temps à perdre et rentré in extremis dans un pot kitsch. Ligatures avec calme car le bois casse comme du verre. 

Il passe sur mes étagères. la tête me chagrine. Le tronçon qui la forme est un peu haute. Il y a presque une inversion de conicité... Bof, peut mieux faire ?

Mais déjà, voyons comment il va se comporter avec ces petits camarades.   

 

Et, je dois avouer qu'il me surprend. 

La reprise est bonne, en tout cas convenable. Il doit poursuivre ces efforts.

Au mois d'avril 2020, travaille à la maison, on confine...

 

 

Je ne veux pas lui faire perdre une année à laisser pousser pour peut être "pas grand chose", alors je reprends le boulot, re sélection et je vire la tête, tête trop forte, ligature ce qui doit l'être. 

 

Ce cancre là ne sortira pas premier de sa promo mais l'important c'est qu'il fasse un truc qui lui plait...

 

Tu parles Charles, il a surtout fait ce qu'il a voulu. Il faut dire que je ne l'ai pas surveillé et ... Il en a profité.

Du grand n'importe quoi, pousse trop sur certains côtés, laisse mourir certaines branches, pourquoi ? Pfff, j'en sais rien.

Les ligatures, ah, parlons en des ligatures : 

 

Bon, ok, tout n'est pas de sa faute, hein, mais quand même.

Donc on reprend, peut être un léger changement de face ? Quelques degrès feront ils la différence ? 

Pour travailler cette espèce dans les jardins, elle a tendance à refaire des bourgeons à l'aisselle des branches coupées. A voir si ce sera vraiment vrai en pot.

2021, je ne lui laisse rien passer. ça va hièch'.

 

Tu parles...

Au printemps 2021, je me suis dis que vu sa vigueur toute relative, je devrais le surveiller encore un peu plus, ligaturer dès que les bourgeons commencent à sortir...

Et puis ? Ben, j'ai fais autre chose.

Donc mi mai 2021.

Il est reparti pour faire du grand n'importe quoi. Pas le choix, je remets tout à plat.

Je suis à deux doigts de convoquer ces parents ;) .

 

Fin juin 2021, ce n'est pas les vacances pour lui, on repasse à l'oral ?

.

Revenir en arrière, toujours, c'est que je ne gère pas comme il le faut l'apport d'engrais. Il y a un trop d'engrais. 

 

Ajouter un commentaire

 
×