Dresser la montagne

Toujours les mêmes candidats, lonicera et concretion. 

Celle ci, de concrétion, n'avait que très peu d'intérêt, juste une petite marque à sa base qui me fait penser, losrque je la ramasse, à une cascade. Il n'en fallait pas plus pour la récupérer. Et donc, si vous avez lu les autres sujets avec des concrétions, vous avez retenus que, lorsqu'elles sont juste sorties de la terre, elles sont assez " friables", en tout cas, on peut encore les travailler durant une paire d'années sans que la "roche" ne soit dure.

En gros pour l'heure, ça reste une sorte de sable très compact. Une simple perceuse (sans percussion) et une petite mèche à béton me permettent de faire 4 trous dans cette pierre plate.

Pourquoi  4 trous ? Alors, ben parceque j'ai louper un bon emplacement. Ensuite, j'ai toujours l'envie de faire un petit penjing avec une vraie cascade et de la vraie eau qui coule ou version brouillard... Bref, du délire. 

Faire les trous, oui, ça c'est fait. Ensuite laisser cette pierre aux intempéries durant 4 ou 5 ans. 

Magie du blog, ça aussi c'est fait. Sur une étagère à l'extérieur prévue à cet effet. 

Ensuite, les protagonistes à feuilles. Nous sommes alors en 2018.

Pas cherché bien loin. Les premiers, j'avais eu le temps de les préparer, de les former. Ensuite, j' adosse la pierre à une plaque de bois avec un espace rempli de substrat, dans l'idée que les racines plongerons dans le substrat pour allé chercher l'humidité...

Le soucis c'est que le substrat du haut est vite lessivé et/ou tassé et que les arbres du haut meurent. 

En 2019, chagement de technique, pose tout à plat, si j'ose dire. 

Cette fois si, la concretion est dans un contenant rempli de graviers de route et les loniceras feront leurs vies et racines dedans...

Sauf que, les deux plants du haut, surement parce que trop gros au niveau racinaire n'ont pas supporté et son mort aussi. Grrr.

En 2020, octobre. 

Et quelques mois après, cette fois, c'est parti. 

Début année 2022

Relevons la pierre et faisons de la pierre couchée une m o n t a g n e ! 

Et qu'est ce que ça donne de l'autre côté ? Mes racines ? 

ça ira (?) ...

Ensuite, pot de culture, keto maison à l'arrière, et filet (dont on voit un peu dépasser en haut à droite) le tout maintenu par du fils de ligature. Et quelques coups de ciseaux...

En mai 2022, soit très peu de temps après (c'est quand même JUSTE incroyable les loniceras, comment on peut tailler tout le temps sans qu'il y ait de conséquences). 

Bien sûr, l'arbre le plus en bas semble affleurer le sol, enfin, oui, il affleure le sol mais pour le moment. Quand les racines seront au top, ou plutôt en bas, le niveau du substrat sera de moitié en dessous de l'actuel.

Eté 2022. Celui ci vit à l'ombre, l'arrosage fonctionne bien, et à priori, les racines sont bien dans le substrat qui se trouve derrière, au vu de la vigueur..

 

Même si les photos sont de mauvaise qualité, on peut constater que les cascades se dessinent gentiment.

.

Ajouter un commentaire