Gueule de Tigre.

Depuis quelques années, les ormes champêtres font un retour fracassant, en tout cas dans mon petit bout de campagne. 

 

En 2019, je ne suis pas encore catégorique sur une éventuelle méthodologie pour le prélèvement, en tout cas pas aussi catégorique que sur les aubépines... 

 

Donc, j'en vois partout. Sur le bord des chemins, routes et fossés ainsi que dans les lisières de bois. Et avant ça, en 2018,  juste à côté de chez moi, dans un fossé bordant un producteur d'asperges d'un côté et de l'autre culture fourragère, j'avais eu un mauvais timing  et les arbres que j'avais aperçu  avaient été broyé (Ex DDE)  avant que je demande l'autorisation du propriétaire. 



Je n'ai pas voulu me faire avoir en cette année 2020, et j'ai pris les devants.

J'ai demandé l'autorisation sans savoir ce que j'allais pouvoir sortir (quantité et qualité). Donc j'ai pris tout ce que je pouvais et dans le lot, il y a cet arbre. 

Je crois que c'est le second que j'ai sorti, et j'ai du lancer un "whaou"... 

Du peu que je peux voir, le racinaire est important (enfin des tubes comme sait le faire un orme, mais aussi pas mal de petites radicelles et ces tubes sont  raisonnables), ainsi qu'une sorte de souche mainte fois rognée. Et puis des branches dans tous les sens... 

 

Quand je dois mettre les mains dedans, à la maison, pour faire ma première sélection, je passe le tout dans mon aquarium, lave par trempage ... Et là, re WHAOU ! 

La gueule du Tigre. 

Vous savez ce que c'est en Bonsai la gueule du Tigre ? Nan ? 

C'est l'espace vide principal le plus recherché. En gros, faîtes un C avec votre main et c'est l'esprit. 

Le voici mal pris en photo, avec une partie des racines à nues, pas encore passé dans l'aquarium...

Puis ensuite dans son premier pot de culture. 

Et ? 

Ben, il est où le Tigrou ? 

J'avoues avoir ré enterré un peu le tout, afin d'assurer la reprise et croise les doigts pour que la reprise soit bonne. Pour le moment on devine à peine une arche au milieu. Cet arbre sera fait pour aller vers la gauche.

 

Février 2021. Bon, le tigrou, n'a pas eu la vigueur que j'espérais...

LA branche qui aurait dû avoir beucoup de force et d'importance a dépérie (celle qui est la plus sur la gauche de votre écran sur la photo d'avant et puis celle qui vient après...)

Eh ? Que vient faire cette perceuse à côté du tigrou ?

Doucement, laissons monter le stress du lecteur...

 

Dans un premier temps, une légère mise en forme de l'ensemble.

"Euh, il y a toujours une perceuse, pis cette fois elle est derrière O_o "

 

Mais en lecteur avisé, vous avez remarqué que les grandes branches de devant, je ne l'ai pas fait sauter pour le moment, alors que ce sont celles qui vous ennuies le plus quand on travaille...

 

ça y est, z'avez la réponse à la perceuse ?

Perceuse avec un forêt bois mais avant un coup de poinçon "emporte pièce".

 

L'idée étant de faire une auto greffe avec une de ces trèèèèèès longues branches pour faire une branche à l'arrière. Forcément, il va y avoir perçage.

Le poinçon, c'est pour faire un trou propre (vue que l'écorce de l'orme champêtre se déchire n'importe comment (que la sève est entrain de monter)  un léger mouvement et l'écorce est retiré, puis vient le forêt à bois.

 

Là, il faut y aller doucement. Doucement car en sortie, la déchirure peut être catastrophique. Donc dès que la pointe du forêt bois pointe le bout de son nez, je retire le forêt et mets un coup de poinçon en sortie. Puis finit le trou à la perceuse, résultat presque parfait.

 

Ensuite, je ligature la branche la plus près, l'enfile dans le trou, l'emmène le plus loin possible, immobilise la branche, un coup de mastique de chaque côté, et laissé tiger au moins 1 an.

 

Les autres branches du bas sont retirées pour que toute la vigueur se retrouve dans la branche greffée.

 

Mai 2021

La pousse est là, l'idée est de ne couper que ce qui est déjà trop imporant et de laisser pousser le reste...Bref, comme d'hab !

.

La greffe se comporte bien, elle pousse en tout cas, je ne la travaille pas plus que ça. Le reste est taillé au max. L'idée est aussi de faire se développer  la partie du côté de l'arche, qui, contrairement à ce que je pensais n'est pas encore morte, les bourgeons explosent de partout mais seront ils viables ? 

Donc pour moi, la partie de gauche (de la photo) est complétement séche, plus de vie dedans... Mais, pas si sûr que ça.  Je laisse faire.

 

Mi Juin 2021. 

Première constatation, la greffe semble plus grosse en sortie, indice que la greffe serait prise. L'ensemble est vigoureux. Et la partie morte ?

 

Ben, la partie morte est encore un peu irriguer par un soupçon de sève. Donc je ne touche pas à cette partie et rectifie se qui est trop long, gros ou juste qui n'a pas de place dans le projet que j'ai dans la tête.

 

.

 

Ajouter un commentaire